Defender : réfection du radiateur de chauffage

Diagnostiquer un problème de refroidissement, remplacer un calorstat...
Règles du forum
En naviguant sur le site http://www.landroverfaq.com vous reconnaissez avoir lu ses Conditions d’Utilisation, vous déclarez les comprendre et vous acceptez d’y être lié de manière inconditionnelle. Si tel n'est pas le cas, merci de quitter immédiatement ce site.

Vous pouvez joindre autant d'images que nécessaire à vos messages A LA CONDITION EXPRESSE d'utiliser l'hébergement fourni par le site.

L'administrateur effacera systématiquement tout message contenant des photos hébergées chez Imageschack, Casimage, Wistiti ou tout autre hébergeur tiers sans sommation ni justification.

Defender : réfection du radiateur de chauffage

Messagepar Alexios » 06/03/2006 21:16

ATTENTION !!!

Ce reportage fut effectué à l’étranger sur terrain privé, par des mécaniciens du plus pur style de D.I.Y. et fiers de l’être. Les âmes sensibles à l’horreur de la mécanique en milieu hostile et pollué peuvent être choquées, nous ne saurons les conseiller de ne pas regarder les images.

De même, il s’agit, d’une intervention hors cadre de réparation officielle, aucune garantie donc ne saura être exigée et encore moins une quelconque responsabilité quand à la réussite d’une pareille opération par d’autres personnes sur d’autres véhicules. Nous n’assumons aucune responsabilité pour des blessures et autres pathologies pouvant arriver.

Par contre, nous restons à votre disposition, si la phraséologie vous manque pour qualifier le comportement de vis et des boulons.


1/ Introduction


Nous allons aujourd’hui explorer un des coins de plus méconnus des Land Rover. Un endroit sombre et bien caché, protégé de la pollution médiatique et de l’essor touristique qui s’en suit. Tapi dans l’ombre, quelque part dans le compartiment moteur se trouve le monde du chauffage du Land Rover.

Avant de s’attaquer à l’exploration de ce boîtier mystique, une petite introduction s’impose, pas seulement pour y voir plus clair, mais aussi pour démystifier certaines vraies/fausses vérités.

Comme tout le monde ici le sait, le chauffage d'un Land Rover est une notion pour le moins euphémiste ... Pourtant, il existe et même qu'il est dans les voitures de série et référencé en spare parts ... si, si ...


2/ Comment ça fonctionne ?


Très simplement … :lol: Mais encore ?

A gauche du bloc d'instruments du tableau de bord, nous avons un boîtier rapporté (attention aux vis, ce truc casse pour moins qu’il faut pour le dire) qui contient deux leviers, celui de gauche régule la température d'air admis (chaud/froid) et celui de droite l'endroit où nous souhaiterions que cet air soit dirigée (vers le pare-brise ou vers les pieds). A droite du block d'instruments on trouve une autre boîte (rapportée aussi, attention aux vis, ce truc casse pour moins qu’il faut pour le dire bis), qui contient un levier qui lui régule la quantité d'air admis, ainsi que les vitesses de pulsation du moteur. Il y a deux vitesses en réalité alors que dans le manuel ils en décrivent trois, à savoir
  1. pas d'air pulsée
  2. air faiblement pulsée
  3. air puissamment pulsée
Remarquez l'humour anglais, ils ajoutent qu'il existe même une position de recyclage ... No comment.

Les deux premières fonctions (qualité et quantité), sont contenues dans une boîte qui se trouve dans le compartiment moteur du Land, coté passager s'il s'agit d'un LHD. La troisième (direction) se trouve t'elle derrière le tableau de bord et ne nous concerne pas ici (lisez : ne me posez pas des questions la dessus ... :lol: )

Donc, ce système hautement sophistiqué, mais au fonctionnement très simple (exactement à l'image d'un Land, remarqueront les plus vifs ...) peut tomber en panne ... si, si ...

Les plus retors vont dire qu'entre rien avoir (quand ceci fonctionne) et rien avoir (quand ceci en panne), il n'y a pas grande différence.

Certes, néanmoins, il y a panne et panne. Trois causes à ce phénomène paranormal (la panne, pas le chauffage) :
  • La résistance du ventilateur (les fameuses deux vitesses du moteur).
  • Le moteur du ventilateur.
  • Le radiateur du chauffage.
Autant les deux premières sont d'ordre électrique et n'altèrent pas forcement le fonctionnement du moteur de la voiture, autant la troisième peut s'avérer néfaste.

Je m'explique.

Le radiateur est alimenté directement par l'eau du circuit de refroidissement du moteur. L'eau vient par la partie arrière de la culasse, rentre dans le radiateur et repart vers la pompe à eau.

Donc, je disais néfaste, car si pour une raison ou d'une autre le radiateur ne permet pas à l'eau de circuler ... couic le moteur ...

Deux raisons pour cela, qu'il soit bouché, ou bien, qu'il soit percé.

Comment détecter l'un ou l'autre ? Simple, pour le premier cas et en admettant que les volets soient correctement réglés, il n'y a aucun apport de chaleur dans l'habitacle et le moteur doit chauffer plus. Il doit par ailleurs être très difficile de purger le circuit, beacause, une partie est inopérante et donc il y a de l'air dedans.

Quand au deuxième cas, ça commence par une odeur diffuse d'eau stagnante, qui se transforme en odeur de céleri (plus ou moins pourri en fonction de la marque de l'antigel). Parallèlement, de la buée sort par les buses d'aération et pourrit le pare brise et les vitres latérales.

Autre symptôme corollaire, le moteur ne monte pas en température, car le circuit ne se met pas sous pression correctement. Comment ça se voit ? Au début on ne voit pas, le niveau ne baisse pas d'une façon significative, mais des légères traces apparaissent à la base de la boîte du chauffage dans le compartiment moteur. Puis, cela devient de plus en plus évident ... jusqu'au moment fatidique ... je dis ... où le radiateur explose.

Si, si ... même qu'il fait plaffffff (mais bon, on a du mal a l'entendre, je vous le concède).

Et là deux possibilités : soit on a de la chance et on voit l'aiguille de la jauge de la température passer à droite très très vite (qques secondes suffisent, surtout si vous roulez normalement), la on coupe le moteur après avoir roulé sur l'élan pour faire baisser un peu la T° et on arrête tout une fois à l'abri de la circulation, soit on n'en a pas et on se mange un moteur.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Car cela m'est arrivé ... eh oui, à 230.000 km, le matériel s’use.

Rajoutons à ceci le fait que la buse de vidange d’eau contenue dans la boîte plastique sous l’aile qui amène l’air vers le moteur était bouchée … toute la flotte et la boue au lieux de s’évacuer est passée coté radiateur. Eau stagnante et frictions ont fait leur travail et ont fini par percer le radiateur, les images de ce terrible carnage, plus loin …

Je ne saurais donc vous conseiller de nettoyer la buse, ou carrément la virer c’est en fonction du degré de poésie mécanique de chacun.

Glissement progressif du plaisir donc, jusqu'à l'explosion du radiateur, le jour (heureusement) où j'allais pour effectuer la réparation avant qu'il ne soit trop tard ...

Comment faire pour repartir dans ce cas si le moteur est encore bon ? Ben, il faut neutraliser le radiateur et brancher les deux durites ensemble. Attention le diamètre est grand, donc faut trouver un tube qui va bien ... ou bien vous branchez l’une (la plus longue) sur la sortie moteur de l’autre de façon a refaire la boucle.

N'oubliez pas de refaire le niveau d'eau car on en perd beaucoup. Bien sur, pour corser le jeu, je n'avais pas assez d'eau ... et pas envie de faire pipi non plus ... mais bon, finalement, avec le peu que j'avais j'ai pu répartir et en roulant doucement arriver vers le point de réparation, non sans avoir au préalable m'être fait ravitailler en eau par un ange pourvoyeur ... qu'il en soit remercié. ;)

Donc, moi, comme j'avais le nouveau radiateur, j'ai effectué le montage suivant :

ImageC'est clair, de quoi faire pâlir les adeptes de la blouse blanche, mais hélas pour eux :twisted: ça marche :mrgreen:
Remarquez au passage, le tapis caoutchouc entre l’aile et le radiateur afin d’éviter de le blesser … Suis un être sensible moi :mrgreen:


Etape suivante, après l'apèro (condition sine quoi rien ne peut se faire) et le déjeuner, le démontage et la réparation.

On remarque, que dans le sud, fin janvier, on travaille dehors, en bras de chemise. Vivement quand même l'été, car les glaçons tintent mieux dans le verre ...


3/ Dépose de la boîte du chauffage.


Prêts ? On y va.

Commençons par déposer le capot, sinon on n'aura pas la place de travailler sereinement.
.
ImagePour commencer, il faut déposer la grille obturant l'entrée d'air frais.
Il faut déposer toutes ces vis (cruciforme simple), qui sont traversantes et aboutissent dans la boite à air...
Image... mais aussi ces deux vis cachées, qui elles ne retiennent que la boîte.
Pourquoi autant de vis pour une boîte si légère ?
ImageEntre la boîte et l'aile, il y a un joint MRC9998. Enfin, ici ce qu’il en reste :lol:
Pensez à le commander, si non, une mousse autocollante de 1.5 mm ferra l'affaire.
ImageIl faut ensuite déposer le bocal de lave glace (douille 10 + rallonge + cliquet)...
Image...et son support (10 également) en se souvenant qu’au remontage, il faut la mettre en place et la visser avant de fixer la boîte d’entrée d’air. Sinon, on est bon pour redémonter les 3256489 cruciformes...
ImageLa bête terrassée.
ImageV’la la boîte à air vue par le compartiment moteur.
On note qu’entre boite à air et boite de chauffage devrait se trouver joint circulaire en mousse (RTC7446). Ici la mousse durcie s'est désintégrée. Il faudra le remplacer car il empèche les projections et odeurs en provenance du compartiment moteur de pénétrer dans l'habitacle.
Il suffit de mettre la boite à air en oblique pour la sortir du dessous de l'aile.
ImageUne fois la boite à air, on peut mesurer l'étendue du carnage : le motoventilateur baigne dans le liquide de refroidissement...
ImagePassons enfin à la dépose de la boite de chauffage proprement dite.
Comment il tient comment ce truc ? Tout d'abord par deux vis de 13 en haut du bulkhead, avec écrous piégés dans le bulkhead...
Image... et deux de 10 en bas qui traversent le bulkhead, histoire d'être obligatoirement deux opérateurs pour pouvoir les dévisser (ou un seul avec des bras de 2,5m équipés de 3 articulations).
L'un travaillera dans le compartiment moteur...
Image... et l'autre dans l'habitacle.
Remarquez l'état impeccable de mon bulckhead et la réparation effectuée car je voyais la route à travers.
Maladie chronique des lands, car la boue vient s'accumuler entre le châssis et le footwell à cet endroit, connerie de LR qui n'a pas mis un bout de tôle (car plastique serait trop demandé), afin que la boue ne puisse pas s'accumuler. Pensez donc à bien nettoyer ces endroits !!!
ImageUne fois les 4 vis déposées, il suffit de tirer de façon franche et (très) virile sur la boîte pour la décoller du tablier.
ImageOn pourra ensuite débrancher la connectique : celle du ventilateur du chauffage...
Image... et celle du (des) moteur du lave-glaces.
C'est maintenu sur place avec un boulon de 13 et c'est le même boulon qui bloque une des fixations de l'aile contre le bulkhead.
On pense aussi à virer les tuyaux d'eau que l'on doit boucher si l'on ne veut pas en perdre trop. Si non, il suffit de les mettre en hauteur, mais bon, généralement ça finit toujours par retomber ... :lol:
ImageOn dégagera enfin les câbles qui actionnent les clapets de la boîte de chauffage. Il s'agit de faire sauter le clip vert avec un tournevis, et libérer le câble retenu par de serre-câble (clef plate de 7).
Pas besoin de prendre des repères, il faut les régler au remontage (on verra comment plus tard).
Celui situé sur le dessus est actionné par la manette de gauche du bloc instruments, et sert à doser le mix chaud/froid.
Image... alors que celui situé latéralement est actionné par la manette de droite, et sert à ouvrir/fermer le flux d'air traversant le radiateur de chauffage.
ImageV'la la bête, par terre, après un âpre mais loyal combat ;)
La dépose de la boite est achevée, il est temps de passer à l'établi pour observer la chose sous toutes ses coutures et la déconstruire (après clope & café il s'entend ;))
ImagePremière constatation en ouvrant les volets : c'est sale, degueulasse, pouahhhhh un écosystème s'est développé dedans !!!
Pourquoi ? La faute au bouchon de vidange de la boite à air située sous l'aile, qui permet par l'ouverture qui y est pratiquée de drainer l'eau qui y rentre (pluie, car-wash, baignades...). Mon bouchon était rempli de boue, et donc bouché : l'eau est pendant des mois (années ?) descendue directement dans la boîte de chauffage - aidée par l'aspiration du motoventilateur - où elle a bouffé le radiateur à force de stagner.
Donc conseil : pensez à nettoyer ce bouchon de purge régulièrement, voire virez-le purement et simplement pour vous assurer une parfaite sérénité ;) (c'est radical, pas académique mais terriblement efficace. Je sais je me répète, mais bis repetita placent.)
ImageEn tournant la boite dans tous les sens, on se rend compte qu'elle est faite de toles pliées et rivetées les unes aux autres. Pas une seule vis sur notre boite ! Sur les 300TDI et je suppose les TD5, le couvercle du radiateur est en plastique et vissé. Prévoyez une bonne boite de petits rivets à tête courte, diamètre 3mm.
En rouge, les rivets qu’il convient de percer afin d'enlever le couvercle du radiateur.
ImageCôté bulkhead, on voit la trappe d'alimentation en air de l'habitacle (souvenez vous, levier à droite du bloc instruments) et le radiateur himself.
En rouge les rivets du couvercle du radiateur et en vert, les rivets de la tôle qui dirige l’air vers l’habitacle. Ici, cette tôle a été déposée.
ImageUne autre photo de la boîte, du dessous avec encore quelques rivets à percer
On voit aussi le cul (sic) du moteur du ventilateur.
ImageEn cours de démontage...
ImageUne fois la tôle supérieure enlevée on accède au radiateur...
ImageRadiateur déposé, nous y trouvons un coton tige (ne me demandez pas comment ou quand il a pu y atterrir, aucune idée !)
On remarque à ce stade, que le radiateur est entouré de mousse pour le protéger & le caller dans la boite. Celle-ci n'est pas référencée et était absente sur mon radiateur de remplacement (adaptable Bearmach). Prévoyez d'approvisionner de la mousse fine de 3 mm.
ImageIci, le joint épais qui fait l'étanchéité entre la boîte et le bulkhead.
Lui aussi est cuit, il est référencé MRC8378.
Pensez à le commander...
Image... ou si vous avez oublié de le commander, fabriquez-le avec de la mousse autocollante épaisse.
Un boudin collé coté boîte de chauffage...
Image... un autre coté bulkhead.
Pour être tout à fait honnête, même si ce montage a prouvé son efficacité ça reste du pûr D.I.Y à réserver aux cas de force majeure.
Je ne saurais trop vous conseiller d’acheter le joint LR (ce que je vais faire aussi par ailleurs).
ImageUne vue intéressante sur les détails de construction de la boite vide : on peut apprécier l'étanchéité sublime de la chose...
On imagine que cela nuit à son efficacité globale, perso j’ai mis de la mousse un peu partout afin de boucher les trous.
ImageOn distingue ici clairement les passages d’air : à gauche la déviation pour l’air froid, et à droite à travers le radiateur (déposé), le passage d’air chaud.
Ici, le clapet est fermé, donc on obtiendrait de l’air froid dans l’habitacle.
Voilà, c'est d'une simplicité effarante. Que du mécanique, simple et sans entretient, si ce n'est le graissage des axes et des manettes. Bref du pûr Land Rover ;)
ImageDétail du fonctionnement dudit volet : fermé = air froid...
Image... ouvert = chaud. Comme vous vous en doutez, les positions intermédiaires permettent d'avoir des températures de froid à chaud.
ImageToujours soucieux de souligner la présence d'esprit des ingénieurs de Solihull, on notera la parfaite adéquation entre la taille & l'alignement des ouvertures pratiquées dans la boite à air et celle pratiquée dans le bulkhead, censées coincider.
ImageAbordons maintenant le démontage du motoventilateur.
Notons cette étape n'est absolument pas obligatoire pour remplacer le radiateur de chauffage, mais aveuglés par notre sens du sacrifice :sm11: et dans un but uniquement pédagogique nous ne pûmes résister à l'envie de désosser la chose :D
Le moteur se démonte facilement, après avoir dévissé la platine qui rigidifie l’ensemble et qui sert aussi de support pour les vis basses maintenant la boîte du chauffage contre le bulkhead.
ImageOn démonte aussi les vis qui bloquent l’ensemble moteur/palles du ventilateur contre la boîte avec une clef plate de 8.
ImageLe ventilateur se démonte en déposant le circlips avec la pointe d'un tournevis plat fin.
ImageLa chose en morceaux. Attention, les vis du moteur sont montées souples dans des silentblocs. Il y a donc un petit insert en métal à ne pas perdre !
La carcasse du moteur dispose d'une lumière donnant sur le bobinage, nous l'utilisâmes pour y introduire force WD40. Après avoir répété l’opération à plusieurs reprises et extrait un jus noirâtre limite gore, on a constaté une très nette amélioration dans la facilité à le faire tourner à la main. Ce qui s’est vérifié après branchement, le moteur tourne vraiment plus fort !!!
ImageEn exclusivité sur http://www.landroverfaq.com une image rare de la fameuse résistance/variateur du moteur dans son environnement naturel
Tapi dans la pénombre, celle-ci se protége de toute agression extérieure - cet habitat est parfaitement adapté à la préservation de l’espèce. On remarque le passage étroit qui permet à la résistance de s’alimenter et un peu à droite, un autre trou qui lui permet d’avoir un peu de lumière.
ImageUne vue des 4 rivets à violer si vous souhaitez l'arracher à son nid douillet.
Respectueux des espèces fragiles, nous la laissâmes tranquille.
ImageLa parenthèse étant refermée, on peut remonter dans l'ordre inverse du démontage, avec le radiateur neuf.
Vu l’état de la mousse sur les clapets, j’ai opté pour son remplacement par de la mousse autocollante.
Profitez en pour nettoyer l'endroit avec un solvant puissant (dans mon cas de l'acétone) pour obtenir des surfaces adhérantes pour la colle du joint mousse.
ImageMontage du motoventilateur à la pâte à joint.
ImageLe rémontage du radiateur dans la boîte est simple : on le glisse dans la boite, non sans l'avoir entouré de mousse fine (comme le montage d'origine). Ici c'est de la 5 mm mais il rentre en forçant, ce pourquoi la 3 mm est recommandée.


Une fois la boite de chauffage remontée sur le bulkhead, il faut régler la garde des cables qui actionnent les volets. Pour celà, il suffit de placer les volets en position fermée, positionner les manettes de la même façon, tendre le cable et l'immobiliser avec le serre-câble. Même s’il n’est pas indispensable d’être deux pour cette opération, c’est plus facile et plus rapide.

N'oubliez pas de refaire le niveau du liquide de refroidissement et la purge du circuit (thèmes traités dans la FAQ).


4/ Récapitulatif pièces & outillage.


A noter, que ce reportage fut effectué sur un Land Rover One Ten de 1989. Il se peut, qu'en fonction des années modèle certaines pièces risquent de ne pas être exactement les mêmes, mais je pense que le principe de fonctionnement et de montage doit rester sensiblement identique. (je ne garantis pas que pour les Td5, un coup de test book ne sera pas nécessaire afin de réinitialiser le système :mrgreen:)

Pièces à approvisionner
:
  • Radiateur : AAP817 pour un radiateur pré-TD5 avec les tuyaux vers le bas, UTP1725 pour un radiateur pré-TD5 avec les tuyaux horizontaux , JEF100220 depuis le TD5 (attention, ces réfs. sont données pour des véhicules non-climatisés)
  • Joint mousse boite à air/aile : MRC9998
  • Joint mousse boite de chauffage/bulkhead : MRC 8378
  • Joint boite à air/boite de chauffage : RTC7446
  • Mousse autocollante épaisseur 1.5 (si vous en trouvez), 3 et 20 mm
Outils :
  • Clef plate et douilles avec petite rallonge de 10 et 13
  • Clefs plates de 7 et 8
  • Perçeuse avec forêt HSS 3mm
  • Pince à riveter & assortiment de rivets
  • Tournevis cruciforme moyen
Difficulté : 1/5 (deux bras gauches suffisent quoi).
Pour que ça tourne rond, faut que ça soit carré ...

Vielle devise militaire ...
Avatar de l’utilisateur
Alexios
Habitué
 
Message(s) : 727
Inscription : 02/06/2004 12:11
Localisation : Montpellier (34)

Messagepar Mauresque » 22/03/2006 2:10

N'hésitez pas à commenter cet article et/ou poser vos questions ci-dessous !

Pour celà, vous devez être enregistré et connecté avec le pseudo et le mot de passe que vous avez choisis. Si vous n'êtes pas encore enregistrés, rendez-vous ici, c'est rapide et gratuit !

Bonne navigation sur http://www.landroverfaq.com ;)
In a world without walls and fences, who needs Windows and Gates ?
Avatar de l’utilisateur
Mauresque
Webmaster
 
Message(s) : 3836
Inscription : 06/05/2004 12:53
Localisation : Caromb, Vaucluse (84)

Messagepar jean-yves 26 » 22/03/2006 9:33

alors là.....je dis bravo
quant humour rime avec générosité & compétence, cela donne un reportage au top...sur un site au top..

mes compliments.. :wink:
jean-yves 26
Avatar de l’utilisateur
jean-yves 26
Habitué
 
Message(s) : 2488
Inscription : 06/11/2004 17:30
Localisation : valence 26

Messagepar pierro » 22/03/2006 9:34

Superbement instructif... :)
Vivement que ça m'arrive pas!! :oops:
Avatar de l’utilisateur
pierro
 
Message(s) : 6
Inscription : 26/01/2006 18:50
Localisation : 40/64

Messagepar durbuysien » 22/03/2006 10:08

Très gros travail pour un radiateur de chauffage :roll: :roll: ,mais quel bon reportage bien expliqué et le tout avec photos. :wink:
durbuysien
 
Message(s) : 6
Inscription : 19/03/2006 14:07
Localisation : Durbuy - Belgique.

Messagepar Eltus 67 » 22/03/2006 10:44

Merci Alexios pour ce super repportage,ces photos et cette pointe d'humour qui rend la lecture conviviale,clair net et précis,celui qui saura pas faire,faut qu'il s'achète en plus du radiateur au minimum une main gauche!
@+Marc

Ce n'est pas en cherchant à améliorer la bougie que l'on a inventé l'électricité
le Chat
Avatar de l’utilisateur
Eltus 67
 
Message(s) : 9
Inscription : 10/11/2005 23:09
Localisation : Strasbourg 67

Messagepar Wildbear » 22/03/2006 10:47

Alexios.... t'es excellent :D

j'ai lu avec plaisir !
Avatar de l’utilisateur
Wildbear
Habitué
 
Message(s) : 22
Inscription : 05/03/2005 0:10
Localisation : Gatineau, Quebec

Braaavo !

Messagepar jyd » 22/03/2006 11:16

Qui refuserait de se lancer dans cette opération après un tel décorticage en règle ???
Les photos sont de grande qualité, d'un format super grand, les pièges et précautions bien mises en avant... Bref, ça sent la bonne humeur, le pastis et l'expérience !
Bien mieux qu'une RTA, ou qu'un manuel d'atelier !!!

Petite précision de la part d'un technicien, Alexios, commencer par "débrancher la batterie" ! :oops:

A bientôt !
Avatar de l’utilisateur
jyd
 
Message(s) : 1
Inscription : 18/01/2005 20:07
Localisation : 69

Messagepar fa » 22/03/2006 11:39

Tres bon reportage.
Juste une petite question : le wd40 a effectivement bien nettoyé le moteur, principalement ses paliers. Mais je suppose que ces paliers sont des bagues en bronze, et je crains que le wd40 n'ait lavé la graisse, et que donc a la longue ca ne re coince non?
Avatar de l’utilisateur
fa
Habitué
 
Message(s) : 870
Inscription : 22/08/2004 18:10
Localisation : Gramat - Lot

Messagepar Alexios » 22/03/2006 12:09

jyd a écrit:... Petite précision de la part d'un technicien, Alexios, commencer par "débrancher la batterie" !

Pourquoi faire ? :mrgreen:

fa a écrit:Juste une petite question : le wd40 a effectivement bien nettoyé le moteur, principalement ses paliers. Mais je suppose que ces paliers sont des bagues en bronze, et je crains que le wd40 n'ait lavé la graisse, et que donc a la longue ca ne re coince non?

Possible, je n'ai pas ouvert le moteur aucune vis le fond est serti (ça se voit sur une des photos). A mon avis, de la graisse d'origine, il ne devait pas en rester des masses, puis, maintenant que je connais le truc, je peux re-aspérger ...
Si maintenant, au bout de 250.000 km, si ce n'est plus, le moteur avale son extrait de fabrication, je ne vais pas accuser LR de non fiabilité ... ;)


Par ailleurs, je me demande, si après le nettoyage avec le WD40, il ne serait-t-il pas opportun d'utiliser une graisse liquide, style graisse de chaîne de moto, afin de lubrifier ...
Dernière édition par Alexios le 22/03/2006 12:13, édité 1 fois.
Pour que ça tourne rond, faut que ça soit carré ...

Vielle devise militaire ...
Avatar de l’utilisateur
Alexios
Habitué
 
Message(s) : 727
Inscription : 02/06/2004 12:11
Localisation : Montpellier (34)

Messagepar fa » 22/03/2006 12:11

La graisse chaine moto je m'en méfie, j'en ai mis justement sur un moteur de ce genre ... tellement collante que le moteur ne decollait qu'à peine en 3eme vitesse :shock: :D (donc démontage et nettoyage)
Avatar de l’utilisateur
fa
Habitué
 
Message(s) : 870
Inscription : 22/08/2004 18:10
Localisation : Gramat - Lot

Messagepar Alexios » 22/03/2006 12:14

fa a écrit:La graisse chaine moto je m'en méfie, j'en ai mis justement sur un moteur de ce genre ... tellement collante que le moteur ne decollait qu'à peine en 3eme vitesse (donc démontage et nettoyage)

Aie ... bon, mauvaise idée alors ... :lol: il restera comme il est ... sauf si le Pater nous sort ZE produit miracle ...
Pour que ça tourne rond, faut que ça soit carré ...

Vielle devise militaire ...
Avatar de l’utilisateur
Alexios
Habitué
 
Message(s) : 727
Inscription : 02/06/2004 12:11
Localisation : Montpellier (34)

Messagepar Eltus 67 » 22/03/2006 12:20

le W40 n'a pas de fonction lubrifiante ? je pensais que oui,mais j'imagine
qu'il est moins lubrifiant que la graisse donc il faut en passer plus souvent,mais le graissage au w40 ou autre n'est surement plus possible une fois le tout remonté?
Ce sera Alexios qui pourra nous dire cela avec le temps (bien que je pense que se sera long,vu qu'on va vers les beaux jours!)
@+Marc

Ce n'est pas en cherchant à améliorer la bougie que l'on a inventé l'électricité
le Chat
Avatar de l’utilisateur
Eltus 67
 
Message(s) : 9
Inscription : 10/11/2005 23:09
Localisation : Strasbourg 67

Messagepar Francky » 22/03/2006 18:18

Superbe howto!
Le moteur électrique se démonte assez bien, mais par contre le remontage...c'est une galère. Mais qu'est-ce que c'est agréable quand ça souffle! :P
Bravo monsieur Alexios. :sm6:
Francky
Habitué
 
Message(s) : 492
Inscription : 11/10/2005 17:56
Localisation : Ardèche

Bonjour a tous et merci

Messagepar jeet » 22/03/2006 18:46

De ce super photorepamontage... :lol:


Par contre et oui y a un par contre

OU il est ce fameux purgeur d'entree de sal.....s.???

Auriez vous une photo ???

Merci et continuez dans la voie de ce superbe site

Defender 110 Crew cab TD5
HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE...
jeet
Habitué
 
Message(s) : 55
Inscription : 09/11/2004 15:53
Localisation : Alsace

Re: Bonjour a tous et merci

Messagepar Alexios » 22/03/2006 19:22

Gabach a écrit:Moi je m'inquiète de l'aspect salubrité de la vie dans l'Enclume depuis un temps certain ...

En effet ... Dans mon cas, le problème est apparu cet hiver, avec l'arrivée des premiers besoins en chauffage. Il est clair, qu'en Grece, l'été dernier, je n'ai pas vraiment eu besoin du boitier, même pour souffler de l'air "frais". A 50° au soleil ce qui rentrait, était chaud. Combien même l'aération à fond, avec toutes le fenêtres, les clapets et le toit ouvrant ouverts, il n'y avait pas grand risque de pollution ...

Une fois la cause identifiée, elle fut isolée et le gamin n'est plus monté dans la voiture, ou, s'il le faisait c'était sans la chauffe.

Quand à moi, ben ... on verra ... :shock:

jeet a écrit:OU il est ce fameux purgeur d'entree de sal.....s.???

Si tu parles du bouchon de purge de la boîte plastique sous l'aile, il se trouve du coté boîtier de chauffage, derrière le bocal du liquide lave-glace. Il est accéssible facilement, en passant la main dessous.
Pour que ça tourne rond, faut que ça soit carré ...

Vielle devise militaire ...
Avatar de l’utilisateur
Alexios
Habitué
 
Message(s) : 727
Inscription : 02/06/2004 12:11
Localisation : Montpellier (34)

Re: Bonjour a tous et merci

Messagepar Mauresque » 22/03/2006 20:13

Alexios a écrit:
jeet a écrit:OU il est ce fameux purgeur d'entree de sal.....s.???

Si tu parles du bouchon de purge de la boîte plastique sous l'aile, il se trouve du coté boîtier de chauffage, derrière le bocal du liquide lave-glace. Il est accéssible facilement, en passant la main dessous.

Vrai qu'on a oublié de prendre la chose en photo au démontage... on va faire un dessin alors :D

Le bouchon en question est là :

Image
In a world without walls and fences, who needs Windows and Gates ?
Avatar de l’utilisateur
Mauresque
Webmaster
 
Message(s) : 3836
Inscription : 06/05/2004 12:53
Localisation : Caromb, Vaucluse (84)

Messagepar torero » 22/03/2006 21:57

Bravo Alexios, super ton reportage!
N'hésite pas à te recycler dans le 7° art si t'en a l'occasion, tu feras un tabac! :lol:

Le tchitchou en cahoutchouc, je crois que c'est la première modif que j'ai fait quand j'ai eu mon Def.
Sur les td5 il faut savoir qu'il y en a un autre sous la boite à air d'alimentation moteur.Il bien moins exposé mais il faut le nettoyer de temps en temps (une fois par an suffit).
" Quand le sage montre la lune; l'idiot regarde son doigt "
Avatar de l’utilisateur
torero
Habitué
 
Message(s) : 1686
Inscription : 26/07/2004 14:49
Localisation : Poulx 30

Messagepar DEFADONF » 22/03/2006 23:38

Salut a tous.
Merci Alex, si tes inters sonts parfois limite, ce reportage est concis et explicite. Je crois que tu a définis mon probleme de Hamame en temp de pluie :D
Tres bien, merci :D :D
@+
Eric
La vie est belle.
Avatar de l’utilisateur
DEFADONF
Habitué
 
Message(s) : 287
Inscription : 08/11/2005 13:39
Localisation : CALVADOS

Messagepar Frédéric_Dept79 » 23/03/2006 0:34

Bien bien bien :)
(I was)Always in a Land Rover (1995-2012) Ayé il est parti :)
Save the Planet, Kill an Ecologist
Avatar de l’utilisateur
Frédéric_Dept79
Habitué
 
Message(s) : 2431
Inscription : 03/06/2004 16:49
Localisation : Niort (79) - France

Suivant

Retour vers Refroidissement • Chauffage • Climatisation

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité(s)